< Les Petits Meubles | Histoire (brève) du meuble en carton
Les Petits Meubles | Histoire (brève) du meuble en carton
64
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-64,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

About This Project

Le mobilier en carton trouve ses origines dans les techniques japonaises ancestrales de l’origami. La technique s’exporte en Europe dès la première moitié du 19ème siècle

1840, les fabricants de mobilier européens trouvent avec le carton ou le papier mâché, le moyen de produire des petits meubles en série à moindre coût. Les finitions laquées garantissent résistance et élégance aux créations.

1850 Sous l’influence de l’impératrice Eugénie, la vague néo-rococo leur ajoute dorures, passementeries et ornements, enrichis aussi par des peintres laqueurs d’arabesques.

1955 E-D Smith en Amérique met au point la première technique de fabrication par emboîtement de sections et traverses. Des fauteuils démontables facilement transportables peu onéreux. (ci-contre)

1966 Bernard Holdaway présentait à l’Ideal Home Exhibition (Salon de la maison) une gamme de meubles en carton cylindriques, peints de couleurs éclatantes émaillées: la collection Tomotom.

1972 Frank O. Gehry l’architecte américano-canadien, en quête de textures nouvelles, de structures libres et complexes, s’affranchie des conventions avec une série de pièces pour un mobilier fabriqué en carton sous l’appellation Easy Edge, actuellement re-édités.

Autre technique, autre approche du carton,
plus proche de la sculpture Ces meubles sont des contrecollages de plaques 
de carton ondulé qui lui ont permis d’obtenir
des structures fluides et solides.

1995 Olivier Leblois, architecte lui aussi, auteur d’un livre de référence “Carton, mobilier, éco-design, Architecture”, il est aussi créateur d’une collection de meubles en carton ondulé e mobiliers en carton. Il dépose le brevet de son fameux fauteuil « T.4.1. » qui sera diffusé à 150 000 exemplaires et intégré aux collections permanentes de nombreux musées à travers le monde. Très dépouillés, remarquable exemple d’économie de moyen et de matière pour ce volume exploitant des techniques de pliage.

Ce sont ces trois principales techniques : emboitage, contrecollage ou pliage de plaques en carton qui vont inspirer de nombreux designers, artistes, architectes et ingénieurs.

De nouvelles utilisations du carton ont émergé, liées au type de carton (carton alvéolé) ou au moyen de le travailler (les imprimantes 3D), sculpture.

Il existe de plus en plus de designers, artistes, architectes… qui ont choisi le carton pour s’exprimer. Voici quelques noms parmi tant d’autres.

Shigeru Ban, architecte japonais génial qui utilise le papier et carton recyclés. Chris Gilmour, artiste cartonniste qui sculpte et reproduit en taille réelle des voitures, motos, obgets en carton. Le Studio Molo, travaille le carton alvéolé comme un « accordéon ».

Category
home